Techniques de Pêche

mareeoceane-retour


chalut

LE CHALUT

Ce filet en forme d’entonnoir ou de poche est tiré par le chalutier à l’aide de funes (câbles métalliques). Des panneaux permettent de maintenir le chalut ouvert sous l’eau. Le chalut de fond racle le sol marin et pêche langoustines, lottes, cabillauds, soles et encornets. A noter que cette technique de capture est la plus utilisée au monde et d’ailleurs dominante dans le port de pêche des Sables d’Olonne.

fileyeur

LE FILEYEUR

Ce sont des nappes rectangulaires à maille plus ou moins large mises verticalement dans le fond de la mer en travers de la route du poisson par des navires appelés fileyeurs. Le poisson s’y prend par les ouies. Le filet reste sur place et est repéré par des flotteurs. Le filet est tiré par le bateau. Ce type de pêche est efficace pour la sole, le merlu et la baudroie (lotte).

sennedanoise

LA SENNE DANOISE

Les sennes danoises ou écossaises sont des filets formés de deux ailes, d’un corps et d’une poche, dont la conception générale rappelle en bien des points celle du chalut. Manœuvré à partir du senneur, cet engin est généralement utilisé sur le fond où il est halé par deux cordages très long, mis à l’eau de manière à assurer le plus grand rabattage possible du poisson vers l’ouverture du filet. Il permet de capturer de nombreuses espèces de poissons : maquereaux, merlans, barbets, merlus, ….

casiers

LES CASIERS

Egalement appelés “Nasses”, les casiers sont des pièges. Ils sont constitués d’une structure rigide recouverte de filet, et d’une ouverture : la goulotte. Elle (il peut y en avoir plusieurs) est disposée de telle manière que l’animal puisse entrer dans le casier mais très difficilement en ressortir. La pose de casiers se fait par filières, c’est à dire que les casiers sont reliés les uns aux autres et lestés pour bien reposer sur le fond. Un navire caseyeur peut mettre à l’eau plusieurs centaines de casiers.

palangre

LA PALANGRE

Ce sont de longues lignes (ligne principale, mère ou maîtresse) auxquelles pendent sur toute leur longueur des hameçons garnis d’appâts (morceaux de maquereaux, sardines, chinchards, seiches, encornets, …). Elles sont calées par deux ancres et deux bouées en surface. Ils capturent des espèces de fond comme le congre, la raie, la julienne, le bar ou des espèces pélagiques telles que le thon et l’espadon.